Impact des pesticides sur la santé publique et les abeilles

Publié le lundi 11 février 2013

En effet, une nouvelle étude commanditée par la Commission européenne que l’Efsa (Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire) a publiée le 16 janvier dernier vient corroborer plusieurs études internationales existantes concernant le danger que représentent pour la santé humaine et les abeilles l’utilisation de 3 substances - le clothianidine, l’imidaclopride et le thiamethoxame -, de la famille des néonicotinoïdes, pour la fabrication des pesticides produits par les groupes Bayer et Syngenta.

Ecolo estime que le Ministre dispose actuellement de suffisamment d’éléments que pour appliquer le plus rapidement possible le principe de précaution et rappelle que d’autres pays européens ont déjà fait le pas en appliquant ce principe bien avant les résultats de cette nouvelle étude. Dans un second temps, il faudra aussi se pencher sur la problématique des semences traitées avec les néonicotinoïdes.

Face aux résultats de l’étude Efsa, le Ministre de l’Agriculture, Carlo Di Antonio, se dit encore plus conforté dans l’idée d’appliquer le principe de précaution et s’est engagé à interpeller les ministres fédérales de la santé et de l’agriculture, Laurette Onkelinkx et Sabine Laruelle concernant l’octroi des agrégations pour la mise sur le marché des produits concernés.

En attendant que des mesures contraignantes soient prises au niveau européen pour protéger la population et les insectes pollinisateurs contre les dangers de ces pesticides, Ecolo réclame des mesures très concrètes qui peuvent être prises très rapidement et qui tendent à établir un principe de précaution.

A télécharger

Pesticides : Pitié pour les abeilles

Le Monde - 09/02/2013


Document PDF - 64.4 ko - ouvrir document
Pesticides : Un risque enfin admis pour les abeilles

Le Monde - 16/01/2013


Document PDF - 84.2 ko - ouvrir document
Comment Bruxelles veut protéger les abeilles sans banir les pesticides

Le Monde - 31/01/2013


Document PDF - 92.8 ko - ouvrir document
Abeilles et bourdons sont irrésistiblement attirés par les pesticides qui les tuent

L’étude montre que non seulement les abeilles ne sont pas repoussés par ces substances insecticides, mais elles sont attirées par elles. Le Monde - 23/04/2015


Document PDF - 24.2 ko - ouvrir document