Nous voulons mettre sur pied une cantine communale pour fournir des repas bio, de qualité, de saison et locaux aux écoles et aux aînés d’Assesse. Ce serait du bonus pour tout le monde : nous créerons de l’activité et de l’emploi et nous améliorerons la santé de toutes et tous.

Marie Godet

Bionutriotionniste, Sart-Bernard

La commune a un rôle à jouer pour soutenir les acteurs économiques locaux. Organiser un marché de terroir trimestriel, à chaque fois dans un village différent, et un salon annuel des artisans et indépendants. Créer un espace de coworking sur le territoire communal, qui faciliterait le télétravail ou aiderait des Assessois à se lancer comme indépendants ou à créer leur entreprise. C’est tout à fait possible !

Julien Delfosse

Ancien gestionnaire d'une PME, cadre, Florée

L’agriculture nous nourrit et entretient nos paysages et la biodiversité. Elle doit aussi rester à taille humaine et préserver notre santé. Dans cet objectif, la commune a un rôle à jouer, en facilitant le développement du maraîchage sur son territoire. Bon pour la santé, pour la nature et pour le lien social !

Nicolas Goffinet

BioIngénieur, Courrière

Une commune + conviviale et solidaire, où l’on se respecte, où l’on travaille ensemble,…

  • Construire une commune accueillante pour les enfants (écoles locales et mouvements de jeunesse) et pour les aînés (logement et services adaptés).
  • Développer des initiatives au bénéfice des plus fragiles (personnes en souffrance sociale, Mineurs étrangers non-accompagnés,…).
  • Apporter notre contribution aux enjeux de développement dans le sud.

Une commune + verte, qui protège son cadre de vie et la santé, qui devienne autonome sur le plan énergétique

  • Viser l’autonomie énergétique, par une diminution de nos consommations publiques et privées et par le développement des énergies renouvelables.
  • Protéger le cadre de vie de nos habitant.e.s, l’environnement et la biodiversité.
  • Favoriser une mobilité plus douce et protéger les usagers faibles.
  • Soutenir les circuits courts et l’économie locale ; tout cela, c’est préparer demain !

Une commune + participative, qui associe davantage les citoyens à ses décisions

  • Informer correctement et complètement les citoyen.ne.s.
  • Associer les citoyen.ne.s à la prise de décision et leur confier différentes missions.
  • Multiplier les lieux de rencontre, d’échange et de renforcement du lien social.
  • Notre commune doit être davantage à l’écoute, + réactive, transparente dans sa communication, bien organisée. Elle doit fonctionner de façon démocratique et visionnaire et gérer correctement les deniers publics, avec une réelle vision d’avenir. C’est notre engagement !

Jour J du scrutin communal

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Vouloir construire une nouvelle route, qui, non seulement, abîmerait des sites naturels extraordinaires, mais également ferait de Maillen une autoroute urbaine, c’est un projet d’un autre temps ! Nous nous y opposerons de toutes nos forces : Non à la N931 ! Ce que nous voulons, pour le bien-être de nos enfants, ce sont des routes entretenues et sécurisées.

Benjamin Evrard

Informaticien et jeune papa, Rue de Lustin à Maillen

Je rêve d’une commune qui valorise la participation de chaque individu (femme, homme, enfant, pensionné·e) dans chacun de ses projets. Et la première des choses à faire, c’est de développer plus d’espaces citoyens pour se rencontrer, se détendre, jouer, se cultiver ou faire du sport. Chaque village doit disposer de telles infrastructures !

Magali Tolende

Jeune maman et coach sportive, Assesse

La commune est le premier échelon de la démocratie. Mais la démocratie, elle ne doit pas se vivre uniquement une fois par mois lors du conseil communal, elle doit être une préoccupation quotidienne. Demain, la Commune devra mieux informer les citoyens des projets qui les concernent et se mettre à leur écoute, non seulement quand ils ont des préoccupations à communiquer mais pour leur permettre de donner leur avis sur les projets qui les concernent.

Georges Gilkinet

Député fédéral, président du Conseil communal, Assesse

Chaque année, le collège communal devrait rencontrer les « forces vives » des sept villages constituant la commune d’Assesse. C’est la meilleure façon d’identifier leurs besoins et attentes, de prévenir les problèmes et de décider en connaissance de cause. On appellera cette démarche, le « Tour des villages ».

Paul Ballez

Président du groupe Chemins et Sentiers, Courrière

Une Maison de Repos sur le territoire d’Assesse, ce n’est pas une utopie ! Si on veut la voir un jour, il est temps de mettre le dossier sur la table. Et en attendant, les nouvelles habitations et le futur écoquartier de la Gendarmerie à Assesse doivent prévoir des logements adaptés aux plus âgés, qui pourront venir s’y installer !

Nadia Marcolini

Echevine de l'Urbanisme, Assesse

Un budget annuel « bancs publics, trottoirs, sanitaires dans les écoles », c’est nécessaire si on veut améliorer la convivialité de nos rues et de nos écoles. Pour les aînés et les enfants, rien de tel qu’une balade quotidienne, en vélo ou à pied, pour garder la forme !

Caroline Dawagne

Attentive à la qualité de vie de chacun.e, Assesse

Construire une nouvelle salle polyvalente à Sart-Bernard, il est « dramatiquement » temps d’y penser. Elle pourrait aussi bénéficier à l’école toute proche. Et améliorer la chemin entre Sart-Bernard et Naninne, ça nous permettrait d’aller faire les courses en vélo ou à pied, voir aller travailler en vélo vers Namur. Il est temps de rééquiper les villages dont la population a augmenté !

Jonathan Scauflaire

BioIngénieur, Sart-Bernard

Je prends le train chaque jour pour me rendre dans l’école où j’enseigne à Namur. Nous voulons mettre en place un service « TaxiStop » au départ des points d’arrêt SNCB de Sart-Bernard, Courrière et Assesse. Cela favoriserait le covoiturage et la mobilité de tous les jours, pour les étudiants et les travailleurs.

Isabelle Metens

Utilisatrice quotidienne de la SNCB, Courrière

Chaque jour, nous sommes des dizaines d’habitants de la commune à prendre le train vers Ciney, Namur et même parfois Bruxelles. C’est le meilleur des moyens de communication, pour autant que les trains soient à l’heure, que les points d’arrêt soient accueillants et qu’il y ait de la place en suffisance. La commune doit continuer à exiger de la SNCB que ce soit le cas !

Eric Bousman

Navetteur quotidien, Assesse

Il y a huit écoles primaires sur le territoire de notre commune. C’est une richesse à préserver et à faire fructifier. Ces huit écoles doivent davantage collaborer et mener des projets communs. Pour aider les élèves différents, notamment. Et développer davantage d’activités en lien avec la nature et la patrimoine extraordinaire de notre commune.

Georges Lambillotte

Centre de Recherche Agronomique de Gembloux, Courrière

Nos jeunes sont notre avenir. Il faut leur permettre de circuler en toute notre sécurité entre nos villages. Et puis leur proposer des espaces pour vivre des expériences et simplement se rencontrer. Après le Patro d’Assesse, il faudra assurer un hébergement définitif et satisfaisant aux Scouts de Courrière. Et pourquoi pas, proposer un lieu collectif pour le blocus de nos étudiants ?

Nathalie Govaerts

Travailleuse sociale dans l'Aide à la Jeunesse, Crupet

En tant qu’apicultrice amateure, j’observe chaque année les conséquences de la pollution et de l’utilisation des produits chimiques sur notre environnement. Il est temps d’agir pour protéger cette planète que nous léguerons à nos enfants. La commune d’Assesse a pris ce chemin en supprimant l’usage de produits phytos. Il est temps de passer à la vitesse supérieure.

Chantal Wynants

Institutrice, Petit-Courrière

Share This